Revue du web du 21 au 27 juillet

Cette semaine l’actualité féministe a été marquée dans les médias dominants par l’adoption du projet de loi sur « l’égalité réelle entre les femmes et les hommes », le 23 juillet. La principale mesure est la réforme du congé parental pour les pères. Le congé parental est réduit de 6 mois, les 6 mois complémentaires pouvant être pris à condition que ce soit par le père. Mais pour que les pères prennent davantage de congés, il faudrait surtout un changement de mentalité radical. Les salaires des hommes étant supérieurs à ceux des femmes, la majorité des couples continuera de privilégier le congé parental seulement pour les mères. Pour décharger les femmes, il aurait été plus judicieux, par exemple, de créer davantage de places en crèches, car elles restent toujours insuffisantes.

Si aucun parlementaire n’a voté contre cette loi, l’UMP s’est fait remarquer en regrettant que le Parti socialiste ait « rouvert » le débat sur le droit à l’avortement en présentant un amendement qui, modifiant la loi Veil de 1975, l’assouplit en supprimant la notion de « situation de détresse ». Ainsi, 92 sénateurs UMP ont saisi le Conseil constitutionnel pour revenir sur ce point de cette nouvelle loi. En janvier dernier, ces réactionnaires s’étaient également illustrés en demandant le déremboursement de l’IVG.

Cette loi sur l’égalité est votée au moment où un chiffre très parlant tombe : les femmes représentent 70% de la pauvreté dans le monde. Autre chiffre révoltant, révélé par l’Unicef, plus de 250 millions d’enfants ont été victimes de mariage forcé dans le monde.

Cette semaine, il fallait aussi lire le décryptage du site Les nouvellesnews.fr sur la rumeur de l’excision forcée en Iran, le billet participatif de Crêpe Georgette sur « Comment réagir à des propos sexistes », ou encore relayer sur les réseaux sociaux le retroussage de manches de Beyoncé, posant en féministe (ciel, le féminisme serait-il en train de devenir tendance ??).

Pour finir cette revue de web, on vous invite à jeter un coup d’oeil au cahier de vacances de l’association FièrEs, téléchargeable sur son site.

Nous vous souhaitons un bel été,

A la semaine prochaine,

Les Ourses à plumes

Revue du web du 14 juillet au 20 juillet

Alors qu’en Palestine occupée l’armée israélienne fait des centaines de victimes civiles, une parlementaire israélienne a appelé au meurtre des mères palestiniennes, démontrant comment impérialisme et nationalisme peuvent se conjuguer pour casser la solidarité entre les femmes et les détourner d’une lutte pour leurs intérêts communs.

Autre sujet brûlant de l’actualité cette semaine, la tragédie du crash du MH17 en Ukraine, qui a coûté la vie à de nombreux acteurs de la lutte contre le VIH/Sida. L’un des enjeux de cette lutte est l’accès des femmes à des médicaments qui leur soient adaptés ; en effet, comme l’a récemment rappelé la FDA, ceux-ci ne sont le plus souvent testés que sur des hommes, démonstration éclatante du biais de nos sociétés hétéro-patriarcales qui voient dans l’homme mâle la référence et la norme. Quant à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, elle se prononce sur l’équivalence faite en France entre “pratiques à risques” et “pratiques entre hommes” dans le cadre du don du sang. Les Polonaises, elles, citoyennes européennes, doivent toujours lutter pour leur droit à l’avortement, affrontant entre autres des médecins qui n’hésitent pas à leur mentir pour les empêcher d’exercer ce droit fondamental.

En France, mobilisation des associations contre les restrictions budgétaires visant le Cauva, un dispositif d’aides aux victimes d’agressions dont l’efficacité était pourtant reconnue. Le débat législatif, lui, porte sur la récente décision de la CEDH concernant le droit des enfants nés de GPA (gestation pour autrui)  de se voir reconnaître une filiation. Un débat difficile, puisqu’il implique des enfants qui existent bel et bien. Cette procédure médicale, avec contrats, placent souvent des femmes au rang de simple outils de production, les privant du droit de disposer de leurs corps pendant plusieurs mois, le tout dans un contexte de domination social et post-colonial.

Dans la banlieue parisienne, des femmes cumulant les oppressions luttent pour s’en sortir se heurtent de plein fouet aux travaux “d’aide à la personne”. Elles cumulent précarité, temps partiels subis, salaire très faible et conditions de travail très dures, qui correspondent au rôle genré de soin et de dévouement que la société leur attribue.

Loin de ces préoccupations, nos dirigeants peinent à imposer un semblant de parité dans les instances européennes, leur besoin de placer leurs amis étant apparemment plus fort que leur envie de préserver le système de domination en donnant une image de mixité parmi ceux-celles qui doivent le diriger.

Or on sait pourtant qu’être une femme ne veut pas forcément dire avoir conscience des phénomènes et du système de domination auxquels on est soumises. Les normes hétéro-patriarcales sont tellement bien intégrées que certaines les défendent, volontairement ou non. Un tumblr anti-féministe a ainsi été créé cette semaine, on y voit des femmes poser avec des pancartes, qui considèrent le terme de “féministe” comme étant une insulte. C’est donc à nous qui savons et nous revendiquons féministes de riposter  – si possible intelligemment.

Pour finir sur une note plus légère, voici une “ tendance beauté” salvatrice alors que les températures caniculaire de ces derniers jours donnent envie de se découvrir les guibolles.

À dans une semaine pour la prochaine revue du web,

Les Ourses à plumes

Revue du web du 7 juillet au 13 juillet

Chères-chers futur-e-s lect-rice-eur-s des Ourses à plumes, bienvenu-e-s à la première de nos revues du web hebdomadaires.

A très bientôt pour d’autres revues du web, des articles, et des nouvelles de l’avancement des travaux du site sur l’Incubateur !

 

Revue du web du 7 juillet au 13 juillet

Une semaine chargée d’actu féministe malgré le début des vacances scolaires…

De la Coupe du monde on aura de notre côté retenu surtout les manifs des opposant-e-s brésilien-ne-s, mais aussi les éternels commentaires sexistes des médias .

Tandis que les travailleu-se-r-s du sexe au Brésil doivent affronter une forte demande des spectateurs du Mondial et une répression hypocrite de la FIFA et des autorités, en France, l’article sur la pénalisation des clients de prostitué-e-s – mesure décriée par les travailleu-se-r-s du sexe et des associations de soutien aux personnes prostituées comme source de dangers pour elles-eux – a été retiré du projet de loi discuté en ce moment au Parlement, un soulagement provisoire en attendant un abandon définitif de cette idée.

Les Femen ont capté une nouvelle fois l’attention des médias, avec deux procès, les premiers en France. Le premier s’est conclu par des condamnations à des amendes, tandis que le second a été renvoyé.

Autre actu, qui a fait parler sur les réseaux sociaux, l’ex-Femen Amina a affirmé avoir été agressée, tondue, et subi une tentative de viol. Elle l’a d’abord dénoncé sur Facebook, ce qui a entraîné un flot de commentaires gerbants au possible, du genre “Amina tu ne sais plus quoi inventer pour vendre ton livre”. Bref, la parole de la victime et la gravité du crime dénoncé n’ont encore une fois pas été pris au sérieux.

Autre affaire de violence sur les réseaux sociaux cette semaine, une adolescente américaine a été violée et photographiée. Les photos ont tournées, puis les réseaux sociaux s’en sont emparés pour créer un “meme” en postant des photos d’eux-même dans la même pose pour s’en moquer. La victime de 16 ans, très courageuse, a alors choisi de témoigner à visage découvert de cet exemple de la culture du viol dans notre société, sur une chaîne de télévision locale.

Autre fait scandaleux, un article de 20 minutes intitulé “Pourquoi les agressions sexuelles sont plus nombreuses en été“, insinuant que l’apparence vestimentaire des femmes  (leurs tenues estivales) puissent justifier ces agressions, a provoqué une légitime levée de boucliers féministes.

Enfin, heureuse nouvelle (sisi y en a quelques unes quand même), un système anti-agression discret sera bientôt disponible… à condition qu’on n’ait rien contre la géolocalisation !

Finissons cette revue du web avec une initiative positive, une liste blanche de soignantes féministes : http://gynandco.wordpress.com/. Cette liste est collaborative alors n’hésitez pas à partager vos bonnes expériences avec des soignant-e-s.

A la semaine prochaine !

Les Ourses

En passant

Pourquoi ce blog ?

La collecte de financement de notre webzine s’est terminée, merci à toutes et tous ! En attendant que le site Internet des Ourses à plumes voit le jour, nous avons décidé de créer un espace pour continuer à communiquer et échanger autour du projet. Ce blog, « incubateur des ourses », donnera un léger aperçu du futur contenu de notre webzine féministe, avec des annonces ou parutions d’articles, des réactions à chaud à l’actualité, ainsi qu’une revue du web proposée pour l’instant toutes les semaines. Cette interface nous permettra aussi de vous donner un aperçu régulier de l’avancement du projet, avec notamment des captures d’écran.

En espérant que vous apprécierez ce blog en attendant que le site soit totalement prêt à être lancé,

Nous vous souhaitons une bonne lecture,

Les Ourses