Revue du web du 15 au 28 décembre

cloud17Commençons cette revue du web par une interview de l’historienne Bibia Pavard, qui cherche à répondre à la question « Pourquoi est-il toujours compliqué d’être féministe ? ». Elle répond à quelques arguments anti-féministes, comme par exemple la non-mixité.

Parmi les initiatives féministes relayées de ces dernières semaines, on peut citer le comics indien « Priya’s Shakti », dont l’héroïne lutte contre la culture du viol et soutient les femmes victimes de violences sexuelles. Un outil de lutte original.

En cette période hivernale, où les sans-abris sont vulnérables à cause du manque de places dans les centres d’hébergement d’urgence, rappelons avec ce reportage, que les femmes sans-domicile subissent une double peine lorsqu’elles sont mises à la rue.

Les médias dérapent cependant souvent lorsqu’il s’agit de relayer des violences faites aux femmes. En témoigne un titre plus que malheureux, « Une drague qui tourne mal », à propos d’une femme tuée avec un tournevis.

Si l’on parle encore de « drague » pour des agressions, le sexisme a aussi de beaux jours devant lui dans le milieu du travail. Récemment, la SNCF a fait parler d’elle avec ses conseils beauté (plutôt des injonctions d’ailleurs) à destination de ses employées.

Côté emploi, une vidéo rappelle avec des témoignages la difficulté des femmes de banlieues de trouver du travail, un cercle vicieux où les initiatives associatives essaient de casser les rouages.

Finissons cette revue du web avec un article léger dont le titre dit tout : « Survivre à Papiraciste et Tatiemophobe pendant les fêtes de fin d’année ».

Passez de bonnes fêtes !

Les Ourses à plumes

Revue du web du 8 au 14 décembre

cloud17Cette semaine, une étude de l’Ined (Institut national d’études démographiques) sur l’égalité des sexes a été rendue publique. Si celle-ci progresse à l’école, ce n’est pas le cas au travail où les carrières des femmes évoluent moins vite, et où elles subissent également plus que les hommes la précarité et le chômage.

Mais après tout,  ne serait-ce pas le rôle de la femme que de rester à la maison et s’occuper des enfants ? De quoi se plaint-elle donc… Récemment, un ministre japonais a d’ailleurs fait parler de lui pour ses propos sur les femmes qui ne veulent pas d’enfants. Et oui, nous sommes égoïstes les filles… Pensons à la démographie !

Autre sujet, la confidence de Lady Gaga sur le viol qu’elle a subi. Les Nouvelles News analyse la manière dont la presse s’est emparée du sujet, avec un vocabulaire parfois révoltant (« aveux »…).

Être une femme n’est jamais facile, ne serait-ce que pour les tabous sur son corps. Un article de Barbieturix fait le point sur « La vérité sur les règles ». Dans la même veine, un autre article, assez instructif sur certains produits et idées reçues, nous parle nettoyage de vagin.

Finissons cette revue de web avec une sélection de cadeaux « féministes » proposés par Mademoizelle.com, de quoi donner des idées pour votre liste à la Mère Noël… (c’est elle qui fait les courses !)

Les Ourses à plumes

Revue du web du 1er au 7 décembre

cloud17

Cette semaine est tout d’abord marquée par la commémoration, samedi 6 décembre, de la tragédie de l’École Polytechnique au Canada, meurtre de masse commis pour punir les femmes et les féministes, féminicide commis au nom du masculinisme. Sur le sujet, article explicatif et revue de presse.

Violences faites au femmes toujours avec la mort en Allemagne de Tugce Albayrak, 23 ans, battue à mort sur un parking parce qu’elle avait défendu deux autres jeunes filles.

C’est aussi de violences physiques – mort, viol – dont se sont vues menacées les féministes ayant osé prendre la parole sur le sexisme dans les jeux vidéo. Slate revient sur le récent gamergate et sur la situation en France. Culture toujours, le Salon du Livre Jeunesse de Montreuil étant une bonne occasion de revenir sur la question de la représentation du genre et des familles dans les albums jeunesse.

Quant à l’élection de Miss France 2014, un article remet les choses en place : « S’insurger contre la prime à la beauté une fois par an c’est un premier pas. Réfléchir et dénoncer les autres diktats de l’apparence pendant les 364 autres c’est mieux. »

Enfin finissons sur une note de joie, avec une chanson de la grande chanteuse malienne, Oumou Sangaré, en prenant le pretexte de son classement comme 9ème célébrité la plus influente en Afrique par le magazine Forbes dans son classement 2014.

Revue du web du 24 au 30 novembre

cloud17

Cette semaine a été marquée par de nombreux articles sur les 40 ans de la loi Veil, autorisant l’avortement. Que cela soit par une remémoration, un parallèle avec la résolution adoptée par les députés pour réaffirmer ce droit, des témoignages de femmes qui ont avorté, un reportage sur les gynécos qui pratiquent des avortements, ou encore un top 10 des pires déclarations au moment du débat sur l’avortement.

Ce droit n’est pourtant pas complétement acquis, même en France. Preuve en est, des témoignages sur les conditions difficiles des IVG. Les anti-IVG sont encore très actifs. Le droit à disposer de son corps est très fragile, comme le prouve notamment le choix d’avoir, OU PAS, des enfants.

Le 25 novembre, journée internationale contre les violences faites aux femmes, nous rappelle également que des droits restent encore à conquérir, comme l’illustre brièvement ces chiffres.

Parmi les luttes encore à mener, on peut citer l’évolution des forces de l’ordre pour un meilleur accompagnement des victimes. Une vidéo très machiste de la police hongroise illustre encore cette nécessité cette semaine.

La journée mondiale de lutte contre le Sida, ce 1er décembre, est également l’occasion de rappeler que les femmes sont encore une population bien trop peu prise en compte dans les études.

Les Ourses à plumes