Revue du web du 19 au 25 janvier

cloud17Commençons cette revue du web par le buzz fait en début de semaine par la découverte d’une fresque représentant un viol collectif, dans la salle des internes de l’hôpital de Clermont-Ferrand. Les associations féministes se sont mobilisées pour la dénoncer, ainsi que la culture sexiste qu’elle véhicule, que le prétexte de l' »humour cabin » des médecins n’excuse certainement pas.

Le Collectif féministe contre le viol lance d’ailleurs cette semaine une campagne sur le viol pour rappeler que près de 80% des agresseurs sont des proches, avec des conseils d’accompagnements des victimes.

Alors que la manifestation mémorant les 40 ans de la légalisation de l’avortement s’est déroulée le week-end dernier, aux Etats-Unis, ce droit est encore menacé. En effet, la Chambre des représentants, majoritairement républicaine, a adopté jeudi 22 janvier une proposition de loi qui pérenniserait l’interdiction de l’utilisation de fonds publics fédéraux pour des avortements ou des assurances incluant l’avortement.

Les inégalités homme-femme continuent, malgré les beaux discours d’Emma Watson, citons ce chiffre, tombé cette semaine, la retraite moyenne des femmes est inférieure de 26% à celle des hommes en France.

Les Ourses à plumes

Revue du Web du 12 au 18 janvier 2015

cloud17

L’actualité de cette semaine c’est tout d’abord les 40 ans de la loi Veil, permettant pour la première fois un accès légal des femmes à l’avortement en France. A cette occasion, grande manifestation à Paris pour défendre ce droit fondamental encore et toujours menacé, notamment dans son accès effectif. Annonces aussi du gouvernement pour faciliter l’accès à l’IVG mais qui font malheureusement l’impasse sur un moratoire sur la fermeture des cliniques IVG.

Une sage-femme de la maternité des Bluets à Paris est, quant à elle, comparue en conseil de discipline pour avoir dénoncé les violences conjugales dont était victime une de ses patientes, suite à la plainte du mari de celle-ci.

Violences toujours, le Projet Crocodile sort une série de conseils aux harceleurs, mais aussi aux témoins de harcèlement.

Alors qu’aux USA la Cour Suprême accepte finalement de se saisir de la question de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, un article de Slate revient sur les relations entre mouvements LGBTQs et féministes et leurs divisions, en particulier sur les question de la GPA et de la prostitution, mais aussi sur la place des femmes dans les mouvements LGTBQs et l’invisibilation des lesbiennes.

Enfin, saluons les manifestations contre l’islamophobie qui ont eu lieu ce dimanche, alors qu’on assiste à une flambé d’actes racistes depuis les attentats à Charlie Hebdo, dont des agressions de femmes voilées.

Les Ourses à plumes

Revue du web du 5 au 11 janvier

cloud17

Cette semaine, le traitement de l’actualité fut dominé par le massacre perpétré au magazine Charlie Hebdo, et par les meurtres commis pour faciliter la cavale des deux auteurs.
Cependant, nous ne commencerons pas cette revue du web par « je suis Charlie ». Nous éprouvons bien sûr de l’horreur à ces morts tragiques et la plus grande compassion pour les familles des victimes. Nous n’avons aucune sympathie pour les trois assassins. Mais nous refusons l’hypocrisie et la récupération politique.
Non, nous n’étions pas d’accord avec la ligne éditoriale de Charlie Hebdo, et parmi ce qu’ils publiaient, il y avait des textes et des dessins qui s’opposaient aux valeurs que nous défendons. Ce n’est ni le lieu, ni le moment de faire la critique du sexisme, de l’homophobie et du racisme qu’on pouvait trouver dans ce magazine, et qu’ils aient tenu ces propos ne justifie en rien l’exécution de leurs auteurs. Cependant, non, nous ne sommes pas « Charlie ». Et Charlie n’était pas nous.
De plus, nous refusons de participer à la grande supercherie de « l’union nationale » : nous refusons de nous « unir » avec des gens qui mettent toute leur énergie à saper les droits des travailleurs, des personnes racisées, des femmes, des LGBTQs. Nous refusons de « défendre la République », qui est un système de domination que nous voudrions voir remplacé. Et nous refusons d’aider ces dominants à utiliser ces morts tragiques pour créer un écran de fumé sécuritaire et larmoyant derrière lequel continuer leur travail de sape.
Nous ne sommes pas Charlie. Nous sommes pour le respect de la liberté d’expression, de la vie et des droits de touTEs, contre les racismes, le sexisme et les LGBT-phobies. Et nous sommes de tout cœur avec les familles des victimes.

Nous irons au rassemblement contre la mobilisation islamophobe de dimanche 18 janvier, pour soutenir les victimes collatérales de ces assassinats. En effet, les violences à l’encontre des musulman-e-s ou identifié-e-s comme tel-le-s se sont multipliés ces derniers jours.

Autre rendez-vous militant, la manifestation du 17 janvier, commémorant les 40 ans de la loi sur l’avortement, et réaffirmant le droit à disposer de son corps.

L’actualité de cette semaine, c’est aussi, hélas, toujours le terrorisme, qui frappe au Nigéria, où des femmes et des petites filles sont forcées à commettre des attentats.

C’est aussi des responsables religieux, en Inde, qui, encore et toujours, voient le corps des femmes comme un outil de reproduction pour préserver leur pouvoir.

Mais c’est aussi la Namibie, où une politique volontariste permet l’accès des femmes aux responsabilités, même si c’est loin de régler tous les problèmes.

Et ce sont enfin des femmes congolaises qui se battent contre les préjugés, gants de boxe aux poings.

Les Ourses à plumes

Revue du web du 29 décembre 2014 au 4 janvier 2015

cloud17

Début d’année pas des plus joyeux avec deux décès, celui de la très grande militante féministe Simone Iff, présidente du Planning Familial pendant 7 ans, qui s’est battue toute sa vie pour le droit à la contraception et à l’avortement pour toutes.

L’accès à la contraception et à l’avortement est lui toujours très difficile, au Laos notamment, où les grossesses adolescentes pose un vrai problème, d’autant plus que la mortalité en couche reste très élevée.

Décès aussi, au combat, d’une femme irakienne qui se battait pour sa liberté et auquel M consacre un portrait.

Enfin, le don d’organes consécutif au décès de Virgile Porcher est l’occasion de remettre sur le devant de la scène la discrimination qui a lieu en France pour le don du sang contre des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, et ce indépendamment de si ces pratiques étaient à risques.

Malgré la tristesse de ces nouvelles, l’équipe des Ourses à Plumes vous souhaite une bonne année 2015, qui sera celle de la naissance de notre site.